Pourquoi vous devez visiter le Musée Berardo à Lisbonne ?

Il y a quelques semaines, je suis retourné à Lisbonne. Retourné car oui j’avais déjà eu l’occasion de visiter la capitale du Portugal quelques années auparavant. L’idée de ce deuxième séjour était surtout de sortir de la ville et visiter la côte Atlantique au Nord et Sud de Lisbonne, balade que je n’avais pas pu faire lors de la première visite. Visiter une ville en quelques jours (à peine 3 jours la première fois) c’est faire des choix. Heureusement que Lisbonne est à moins de 2 heures de vol de Paris et permet de s’y rendre et profiter de son soleil, de sa gastronomie et de ses plages.

Toutefois, avant de partir visiter Sintra, Cascais, … (dont je vous parlerai dans un prochain article), j’ai pu profiter de 2 jours à Lisbonne pour approfondir ma connaissance des quartiers cools de la ville (notamment le quartier de l’Alfama, le plus ancien et un des plus typiques quartiers de la ville de Lisbonne, dans lequel on aime se perdre dans ses ruelles). Lors de ce court séjour, j’avais coché de visiter le Musée Berardo, qui est le Musée d’Art Moderne et Contemporain qui se situe dans le Centre Culturel de Belem (vous y passez nécessairement pour visiter la Tour Belèm, l’un des symboles de Lisbonne, avec les fameux trams jaunes).

Pourquoi j’ai aimé visiter le Musée Berardo ?

musee berardo architecture

Son architecture extérieure ne vous laissera pas indifférent, tout comme l’éclectisme des 800 oeuvres présentées qui étaient la propriété de José Berardo, un (très) riche homme d’affaires portugais, collectionneur d’art. De l’expressionisme en passant par le néo-réalisme,  ainsi que la photo et la sculpture, ce qui frappe c’est la richesse des styles artistiques présentées qui m’a marqués. Nous ne sommes pas tous sensibles au mêmes courants artistiques et certaines oeuvres / artistes / styles vous parleront plus que d’autres. Cependant, il est sûr que vous ne pourrez pas rester indifférent à certaines oeuvres connues et reconnues (Tête de femme de Picasso, Mondrian, Lichtenstein, Campbell’s Soup de Andy Warhol, Dali, Man Ray, … ).

Le prix de l’entrée ne sera pas là pour vous dissuader (5 euros) pour prendre 2h dans votre journée touristique pour prendre le temps de satisfaire votre goût artistique.

Le bonus : l’exposition photo de Pieter Hugo

Ce qui a définitivement emporté mon adhésion, c’est l’exposition temporaire qui était présentée en septembre 2018. Celle de Pieter Hugo, un photographe sud-africain qui met en avant des portraits de différents groupes d’africains : une série montre la diversité et pauvreté d’enfants sud-africains, une autre série est autour de populations africaines du Ghana ou de gangs Nigériens. Ces séries de portraits photos d’Africains  sont clairement les plus intenses, les plus prenantes.

Pour encore plus de photos de Pieter Hugo, rendez-vous sur Instagram.

 

Informations pratiques